dégustabière vert

Dégustabière, jamais sans ses valeurs

Publié le: 31 octobre 2017

La Cathédrale Saint-Michel remplie de beau. De beau monde. De beaux produits. De belles découvertes. De beaux apprentissages. C’est ce à quoi tu peux t’attendre pour la 5e édition dans quelques jours. Mais avant de t’y rendre, on t’invite à te rappeler les trois grandes raisons de son unicité : le durable, le local et le responsable. Une signature Dégustabière qui mérite qu’on s’y attarde.

Un petit pas pour le monde : un événement durable

Avant même d’être en marche vers la première édition de 2013, l’équipe fondatrice du Dégustabière savait déjà qu’elle souhaitait faire de ce rendez-vous épicurien un événement durable. Le savais-tu? Chaque année, l’événement accomplit une remise en valeurs des déchets d’au moins 95 %. Pas pire du tout.

ecoresponsable-equipe-verte

Un partenaire précieux qui suit l’organisation depuis le début y est pour quelque chose. Dès l’an un, Pierre Bolduc, propriétaire de l’Écoloboutique, s’est joint à l’équipe à titre de commanditaire. Pour la cinquième année, il offre toujours gratuitement la vaisselle compostable à tous les chefs présents. Selon lui, l’industrie brassicole québécoise aurait tout ce qu’il faut pour être considérée comme responsable.

« En encourageant des microbrasseries locales, on réduit notre impact sur l’environnement, tout simplement parce que ce ne sont pas des produits fabriqués à l’autre bout de la planète. La plupart des microbrasseries font cela avec l’art de bien boire, ils utilisent des matières premières saines. Ça fait partie de mes valeurs à moi d’acheter le plus près possible. Cet argent demeure chez nous. »

Parlant de produits de chez nous, le Dégustabière leur taille une place bien importante.

accord-biere-citron

Locavorisme, une expression par eux, pour eux

Les éditions se succèdent, mais ne s’écartent pas trop l’une de l’autre : les Cantons-de-l’Est ont toujours été la thématique. Sans dire que les bières d’ailleurs ne sont pas les bienvenues, les bières d’ici sont toujours à l’honneur grâce aux Brasseurs des Cantons, de même que les chefs et partenaires de la région. D’ailleurs, Créateurs de Saveurs aide Dégustabière à amasser des fonds depuis ses premiers balbutiements afin qu’il puisse perpétuer et ainsi faire briller les talents d’ici.

Cette année, c’est l’UPA-Estrie qui se joint à Dégustabière pour mettre en valeur les producteurs de la région. Sans son apport financier, l’édition de cette année ne serait pas la même. Ça tombe bien, parce que du côté de Dégustabière comme du leur, on tente de faire briller les producteurs d’ici. C’est ce que l’UPA fait avec sa campagne « On fait tous partie de la recette » lancée en mai dernier.

L’Estrie et le Québec n’ont rien à envier aux provinces et pays extérieurs. Le commerce local, et principalement l’industrie alimentaire, ne cesse d’éclore. Mais pour continuer de le faire, cette industrie a besoin de nous, de vous. C’est ce qui explique que Dégustabière est fier de se dire locavore, car à coup de 3 jours par année, il tente de faire rayonner ces chefs et ces producteurs locaux qui méritent qu’on s’attarde à leur dur travail. Si notre région nous rend fiers, c’est en partie grâce à eux.

alcosquence-raccompagnement-responsable

Responsable jusqu’à la dernière gorgée

« Pour qu’un événement dure longtemps, il doit être en santé. Outre la santé financière, la consommation responsable joue un rôle important dans nos décisions et ce que nous présentons aux visiteurs » avance Jonathan Rondeau-Leclaire, président et cofondateur de Dégustabière. C’est ce qui explique qu’un service de raccompagnement comme Alcoséquence soit offert aux participants. Et nouvellement cette année, une initiative qu’on ne peut faire autrement qu’applaudir : CoDeBars.

« Ça nous permet de supporter l’événement avec un message positif. Sans prendre les visiteurs par la main, mais en leur offrant des opportunités d’êtres responsables. Nous avons toujours accordé de l’importance au volume des dégustations servies lors de l’événement, priorisant la qualité sur la quantité. »

Durable, local, responsable et engagé : Dégustabière ne pourrait être meilleur pour la communauté régionale. Encore une fois cette année, l’organisation a fait des pieds et des mains (bénévolement!) pour offrir aux participants un événement hors du commun, pas juste bon pour les papilles, mais bon pour le monde.

Santé et bon Dégustabière!

C’est un rendez-vous, les 2, 3 et 4 novembre à la Cathédrale St-Michel de Sherbrooke.

Pour en apprendre plus sur le contenu de la 5e édition, lisez ceci!


Partager


Retour aux nouvelles
inscrire à l'infolettre pour ne pas manquer la mise en vente des billets